Une lettre a ma fille

A l’heure où tu lira cette lettre , je ne sais pas quelles seront nos relations. Je nous imagine papotant autour d’un verre de chocolat chaud , tout en admirant à quel point tu as grandis. A l’heure où je t’écris tu ne comprend pas encore mes mots. Tu ne realise pas encore à quel point je t’aime déjà et je n’ai qu’une hâte c’est de t’avoir dans mes bras. De te serrer contre moi, ma précieuse création.  Je me demande à qui tu ressemblera, quel sera le son de ta voix, quel sera la langue que tu parlera?.
Je me demande quel monde ma génération aura laissee pour ta génération.  Un monde pollué,  des valeurs inexistantes et une société faite d’individualistes qui ne pensent qu’à leur intérêt.  J’aurais voulu te dire que ton avenir est assure, que moi et ton pere avons mis de l’argent de cote…Mais a l’heure ou je t’ecris cette lettre je ne sais meme pas qu’es-ce que l’avenir me reserve. Malgres tout, je ferais tout ce qui est dans mon pouvoir pour que ton monde soit le plus agreable possible
Avant que tu ne fasse face à tout les soucis de la vie, je veux te rappeler à quel point je t’aime et que au cas où nos relations dans le futur devienne conflictuelles je veux que tu sache que je suis désolé mais que tous les choix bons ou mauvais que j’ai fais je les ai fais pour toi. Tu es la raison pour laquelle je me bat encore.  Tu es la raison pour laquelle je travaille si dur. Je veux  que tu  comprenne que même si je ne te  le montre pas, j’ai peur pour toi. Tu te moquera sans doute de moi , de l’autorité que j’exercerai sur toi , de la même façon dont je me suis moquer de ma mère avant toi! Mais aujourd’hui j’ai assez de maturité pour reconnaître les mérites de ma mère. La communication n’est pas le genre de la maison, nous sommes plutot avare de mots mais j’espère pouvoir changer les choses avec toi.
Tout n’est pas facile mais tu es trop jeune pour le voir .Je ne te montre pas mes blessures car au fond de moi je veux que tu pense que je suis une femme forte. Mais des fois, dans le noir quand tout est calme dans la maison, je pleure. Je ne pleure pas de tristesse, mais je m’interroge. Ai je fais les bons choix? Ai je bien choisis ton père?  Ai je bien choisis ton éducation?  Me suis je entourée des bonne personnes? Comprendra tu mes choix? T’ai je assez encouragé pour que tu deviennes une jeune femme forte ?  Si il s’avère que j’ai échoué, je m’en excuse et j’espere que tu apprendra a me pardonner. Je ferais des erreurs mais c’est ainsi que l’on apprend dans la vie toi aussi tu feras des erreurs mais tu sais quoi? Tout ira bien .
Quelque derniers conseils: AIME: du plus profond de ton etre, et sans te limiter, IGNORE :ne te préoccupe pas de ce que les gens pensent, peu importe ce que tu fais ils auront toujours un mot à dire alors autant faire ce qu’il te plaît. N’accorde pas d’importance aux garçons , ce sont des distractions ils viendront et partiront. Cest un Homme qui captivera ton intention donc apprend a faire la distinction. PERSEVERE: Et surtout fais toi confiance toi seule sais ce qui est bon pour toi. Au pire, appelle ta mère, car elle aura toujours les meilleurs intentions pour toi et dis lui que tu l’aime j’ai l’intuition que sa lui fera plaisir 🙂

Commenter